Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/lyceemarv/www/config/ecran_securite.php on line 245
Lycée Marey Beaune
mardi 2 février 2016
par M. VERNEY

Business Challenge Bourgogne Franche Comté 2016

Sur les 1100 élèves inscrits dans les 8 départements concernés, le lycée E.J. MAREY a remporté le premier prix de la communication, tant le travail des élèves a été apprécié par l’ordre des experts comptables.

Résultats sur le site academique


jeudi 28 janvier 2016
par M. VERNEY

La devise

« Sur quoi repose le socle moral de notre République ? »

PNG - 227.8 ko

C’est à cette question que, le 14 janvier 2016, les élèves de quatre classes ont été conviés à réfléchir par deux comédiens du Théâtre Dijon Bourgogne, venus représenter La Devise au lycée Marey.

Cette pièce à deux personnages, écrite par François Bégaudeau et mise en scène par Benoît Lambert, nous propose de repenser le sens de la devise de la République, si souvent proclamée, surtout en ces époques troublées, comme un slogan dont on n’examine plus la signification.

Un orateur et sa répétitrice tentent de mettre en place le discours qu’ils doivent prononcer devant un public lycéen pour leur parler de la devise « Liberté, égalité, fraternité » : plaisante mise en abyme qui leur fournit l’occasion de décortiquer ce ternaire, de s’interroger, et surtout faire s’interroger le public, sur la signification de ces trois mots. En deux représentations de 55 mn chacune — la durée d’un cours —, chaque terme sera trituré, interrogé, revitalisé.

Les deux représentations offertes au lycée Marey ont su séduire les 130 élèves y ayant assisté. L’humour des dialogues, le jeu très dynamique des acteurs a permis à chacun de s’interroger soi-même sur le sens des mots, sur la portée de cette devise et sur les valeurs de la République : système efficace d’inter-activité, dont rendent compte à la fois les rires et la grande attention des lycéens.

Après ce spectacle, les élèves se sont réappropriés ce débat avec leurs professeurs, le questionnement de la devise républicaine trouvant sa place dans la plupart des disciplines enseignées.

Remercions donc, pour finir, l’équipe du TDB qui aura ainsi offert un spectacle de qualité et permis de nourrir la réflexion des élèves, et de leurs professeurs, sur « le socle moral de notre République ».

Sur le site de Libération lien

Sur le site de Télérama lien


jeudi 28 janvier 2016
par M. VERNEY

Quand les élèves jouent aux entrepreneurs

JPEG - 10.6 ko Accompagnés par leur proviseur, Catherine ENGASSER, Simon, Nina, Théo du lycée Marey de BEAUNE ont présenté leur action de collecte pour le recyclage de téléphone portable.

Le Bien Public le 11/01/2016


mardi 12 janvier 2016
par M. VERNEY

L’heure de la retraite pour Jacqueline Orosco

JPEG - 6.8 ko Après 24 ans de professorat et 14 ans de personnel de direction, Jacqueline Orosco, proviseure adjointe du lycée Étienne-Jules Marey, a fait valoir son droit à la retraite

Le Bien Public le 12/01/2016


mardi 12 janvier 2016
par M. VERNEY, M. VIROT

concours Alkindi

GIF - 747 ko
Sous la surveillance de leurs professeurs de mathématiques, Mme REBOURG et M. VIROT, les élèves de 2ARCOM et 2IG ont participé au début du mois de décembre au premier tour du concours Alkindi .
Avec application et réflexion, 18 élèves de 2ARCOM et 10 élèves de 2IG ont réussi à se qualifier pour le second tour du concours qui se déroulera du samedi 9 janvier au samedi 16 janvier 2016.
A noter l’excellent résultat de Sarah JUMILLY (2ARCOM) qui termine à la première place du classement national lors de ce premier tour.

Qu’est-ce que le concours Alkindi ?
Alkindi est une nouvelle compétition qui porte sur la cryptanalyse : l’art de déchiffrer les codes secrets. C’est un concours qui s’adresse à tous les élèves de seconde.
Le concours comporte quatre tours. Après chaque tour, un classement est effectué et les 50 % équipes les mieux classées sont sélectionnées pour participer au tour suivant.
Le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle les élèves peuvent participer seuls ou par binôme. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs. Chaque problème existe en version facile, intermédiaire et difficile. Tout problème résolu débloque de nouveaux énoncés.
Les trois tours suivants ont une forme différente. Ce sont des épreuves en temps long (1 à 3 semaines) auxquelles les élèves participent par équipe de 1 à 4 personnes. À chaque tour, il faut déchiffrer un nouveau message secret.
Ce concours rentre dans le cadre de la Stratégie mathématiques et du plan École numérique du Ministère de l’Éducation nationale.


lundi 4 janvier 2016
par M. VERNEY

Les jeunes sensibilisés aux risques de l’alcool

JPEG - 4.9 ko Afin de sensibiliser les jeunes lycéens des classes de seconde aux conduites addictives, et notamment à celles de l’alcool, les établissements ...

Le Bien Public le 23/12/2015


samedi 19 décembre 2015
par M. VERNEY

Collecte du CVL

JPEG - 6.7 ko Le conseil de la vie lycéenne d’E. J. Marey et les élèves de l’établissement ont organisé durant trois jours, une collecte de jouets et denrées alimentaires au profit de la Croix Rouge de Beaune. Ce sont ainsi plus de cent quatre-vingts jouets et quatre cartons pleins de nourriture qui ont été remis, vendredi, à Christophe Leparou qui a très sincèrement remercié les élèves pour leur geste citoyen.

Le Bien Public le 19/12/2015


samedi 19 décembre 2015
par M. VERNEY

Des lycéens rencontrent l’auteur de la bande dessinée "Emprise"

JPEG - 6.6 ko Développer sa culture générale et avoir un dialogue constant avec son éditeur. Tels sont les conseils qu’a donnés un jeune auteur de BD à des lycéens

Le Bien Public le 18/12/2015


lundi 14 décembre 2015
par M. VERNEY, Mme CUREL

Des jeunes stupéfaits à la découverte de l’affaire Medhi BEN BARKA

PNG - 174 ko
Pour la deuxième fois cette année, M. Conte, directeur du Cap’Cinéma de Beaune, a offert une belle opportunité à des élèves du Lycée Marey : assister à une séance Ciné-Débat.
Ainsi, lundi 7 décembre à 20h, vingt jeunes, curieux d’Histoire et de Justice, de 1L et TL et surtout d’Histoire des Arts ont répondu à cette invitation, intrigués par un sujet qu’ils ne connaissaient pas. La salle de cinéma était comble car l’occasion particulière : visionner un documentaire historique, Ben Barka, l’équation marocaine réalisé en 2001 par Simone Bitton, puis rencontrer et dialoguer avec Bachir Ben Barka, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la disparition de son père. PNG - 136.4 ko L’affaire Ben Barka est le plus vieux dossier judiciaire français. Le 29 octobre 1965, Mehdi Ben Barka est enlevé devant la brasserie Lipp à Paris par deux policiers. Cinquante ans après, le mystère demeure. Pourtant, la quête de vérité continue, notamment de la part de Bachir Ben Barka qui n’avait que quinze ans lors des faits ; c’est depuis le combat de sa vie et il en parle avec passion, répondant inlassablement aux questions du public durant 1h30. Heureux que des jeunes soient présents dans la salle, il leur apprend que les responsabilités politiques marocaines à l’origine de l’enlèvement se situent à un échelon élevé et que des complicités françaises et internationales au niveau de la police et des services de renseignement existent, y compris le Mossad et la CIA, mais les preuves manquent toujours. L’enlèvement suivi de la disparition de Mehdi Ben Barka a, en effet, toutes les caractéristiques d’un crime d’Etat, des Etats. Aujourd’hui, l’obstacle principal à l’établissement de toute la lumière reste la raison d’Etat(s) érigée en principe face aux exigences de justice et de vérité due à la famille de Mehdi Ben Barka et de l’hommage à sa mémoire.

L’affaire est connue, mais l’histoire et l’importance de Mehdi Ben Barka le sont moins, c’est vraiment ce qui a le plus surpris les élèves, car cet homme est un militant majeur à double titre.
Il est avant tout l’un des principaux opposants politiques du roi Hassan II, souverain autoritaire de droit divin, dont il fut pourtant le professeur de mathématiques. Né en 1920 à Rabat dans une famille populaire, il a la chance de faire des études. Ce jeune surdoué s’engage très tôt en politique, il milite contre la présence française au Maroc et soutient le retour du roi Mohammed V, alors que son pays accède à l’indépendance en 1956. Rapidement, il se range dans l’opposition au régime, prônant la démocratie, le développement économique et la justice sociale. A l’avènement de Hassan II en 1961, Ben Barka est déjà victime d’une tentative d’assassinat maquillée en accident. Il est contraint à l’exil en France deux années plus tard, avant d’être condamné à mort par contumace par le tribunal militaire royal.

Mehdi Ben Barka est aussi l’une des figures de proue du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste. Dix ans après la Conférence de Bandung, le « Che Guevara arabe » organise la Conférence tricontinentale, de son nom exact Conférence de solidarité des peuples d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine, qui doit se tenir à La Havane en janvier 1966, au grand dam des Etats-Unis qui n’ont dès lors de cesse de tenter d’intimider le militant. La disparition de Ben Barka limite la portée de cette conférence et la Tricontinentale sombre vite dans l’oubli. L’assassinat politique de nombreux autres leaders tiers-mondistes dans les années qui suivent affaiblissent fortement et durablement le Tiers Monde.

Alors les lycéens restent perplexes devant ces révélations qui les amènent à se poser beaucoup de questions : Comment est mort Mehdi Ben Barka ? Qui sont ses assassins ? Où est sa sépulture ?Toutes les responsabilités sont-elles établies ? Mais surtout, Ben Barka aurait-il pu changer la face du Maroc et même du monde, s’il n’avait été pas enlevé ? Le journaliste Olivier Boucreux, auteur du documentaire Ben Barka, l’obsession y apporte une bien triste réponse en cette période troublée :
« S’il était encore vivant, le monde serait différent. Il y a quelque chose de très actuel dans son combat pour la liberté et l’indépendance. »


jeudi 10 décembre 2015
par M. VERNEY

Un flashmob en bleu, blanc, rouge

JPEG - 11.7 ko Ce n’était pas une récré comme les autres ce mercredi au lycée Marey. Dans le cadre de la journée de la laïcité, près de 400 élèves ont participé à un flashmob géant dans la cour d’honneur du lycée. Habillés en bleu, blanc rouge, ils ont ensuite entonné "La Marseillaise" après leur chorégraphie qui a été initiée par l’équipe des professeurs d’EPS du lycée.

Le Bien Public le 10/12/2015

Images le Bine Public le 10/12/2015


mercredi 9 décembre 2015
par M. VERNEY, Mme COUGARD

Le marché de Noël du lycée Marey pas comme les autres !

GIF - 635.9 ko
Comme chaque année, les élèves de seconde et de premières des sections professionnelles en Commerce et ARCU (Accueil Relation Clients et Usagers) et les élèves de terminale CAP Vente, ont organisé un marché de noël au lycée qui a eu lieu du lundi 7 décembre au vendredi 11 décembre 2015 avec la collaboration de leurs professeurs de vente.

Deux lieux stratégiques ont été aménagés dans le lycée :

  • le stand, installé dans le hall, où les élèves vendaient des gourmandises telles que des confiseries, des brownies, des muffins, des boissons lactées ou fruitées…
  • La boutique pédagogique, où l’on pouvait trouver des idées cadeaux, (par exemple : des sacs trendy, des portes clé, des coffrets cartes de voeux…) des décorations de noël, des bijoux et foulards et des produits « artisans du monde ».

Le thème principal de la boutique cette année était tourné vers le commerce équitable.
On pouvait y trouver :

  • des idées cadeaux comme des portes monnaie, des plateaux neem, des foulards sari recyclés, des poches à échalotes, des poches à oignons, des poches à pommes de terre en jute etc….
  • des produis alimentaires comme du café, des tablettes de chocolat, du thé et infusions, des confitures etc..

Pas moins de 70 références étaient présentes. La recette des produits « artisans du monde » sera versée à l’association.

Les élèves ont décoré avec soin le stand et la boutique pour mettre tous ces objets en valeur.

Ce magasin pédagogique est un atout pour nos élèves de sections commerciales car ils peuvent mettre en pratique les compétences acquises en cours comme la mise en place de la vitrine, l’installation des rayons, la vente des produits avec toutes ses étapes : de l’accueil à l’encaissement, le bilan financier de l’opération.

Nous remercions l’association « artisan du monde », Mme Pichon du magasin « Ici ou Ailleurs », qui nous ont fournis en marchandises.
Sans eux, nous n’aurions pu mener à bien ce marché de Noël.

Un instant convivial où chacun pourra trouver un petit cadeau à offrir !

L’équipe de vente
(Mme Devred, Mme Guelaud, Mme Roblet-Ravaut, Mme Marcotto et Mme Cougard)


mardi 1er décembre 2015
par M. VERNEY, Mme CUREL

Des lycéens concernés par le réchauffement climatique

GIF - 895.3 ko
Mardi 24 novembre 2015, dans l’amphithéâtre Aristote de l’Université de Dijon, deux classes de lycée seulement étaient présentes à la grande Conférence-débat Vivre ensemble le changement climatique, du constat à l’action, et parmi elles se trouvaient les élèves de Terminale Littéraire du lycée Marey.

Durant 2h30, deux invités prestigieux sont intervenus et ont répondu aux questions du jounaliste Eric REVEL et du public composé d’étudiants, de professionnels, de membres d’associations, d’élus, ou de particuliers, mais tous intéressés par les questions environnementales, à la veille de la COP21.

Tout d’abord, le grand climatologue Jean JOUZEL, médaille d’or du CNRS, vice-président du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, créé en 1988), prix Nobel de la paix en 2007, a dressé un bilan du réchauffement climatique qui est là, sans équivoque et sans précédent. Cela fait 25 ans que le GIEC a rendu son premier rapport faisant ce même constat, n’en déplaise aux climatosceptiques. Ce scientifique a fait un rapide historique des grandes conférences des Nations Unies sur le climat, dont Copenhague et son échec en 2009, afin d’évoquer l’enjeu majeur de la COP 21. Cette 21e Conférence des parties a pour objectif de parvenir à un accord entre les Etats afin de limiter le réchauffement climatique à 2 degrés, même si c’est déjà trop pour de nombreux îles réclamant 1,5. Il n’a pas caché que ce sera difficile car les Etats-Unis, qui n’ont pas ratifié le Protocole de Kyoto de 1997 sur les émissions de gaz à effet de serre, ont déjà prévenu que cela ne devra pas être contraignant et il a finalement conclu : « Mieux vaut un accord ambitieux que contraignant ».

Ensuite, le médiatique et charismatique Allain BOUGRAIN-DUBOURG, journaliste, producteur, réalisateur de télévision et président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a présenté les conséquences du changement climatique sur la biodiversité, mais en soulignant habilement que les hommes en seront les principales victimes car 40 % de notre économie en dépend, en premier lieu l’agriculture avec la pollinisation. « Sauver les espèces animales et végétales, c’est sauver l’humanité » : c’est seulement par cet argument qu’il parvient peu à peu à convaincre les hommes politiques de s’intéresser à ce sujet.

La deuxième partie de la conférence a été consacrée aux solutions de l’échelle locale à l’échelle mondiale : chacun peut donc agir à son niveau, c’est l’idée de « Penser global, agir local ». Alors, il nous reste à méditer sur cette célèbre citation d’Albert Einstein rappelée par Jean Jouzel :

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »


vendredi 27 novembre 2015
par M. VERNEY, Mme GUILLOT

Concours de traduction Juvenes Translatores

PNG - 468.9 ko
Pour la deuxième année, le lycée a eu l’honneur d’être retenu pour participer au concours de traduction proposé par la Commission européenne. Seulement 73 établissements en France ont présenté des élèves à cette épreuve qui consiste à traduire un document d’une page écrit dans une des langues de l’Union européenne.
Nos 5 candidats, 1 garçon et 4 filles des classes de 1re L, Terminale L et Terminale ES, ont planché sur une version anglaise inscrite dans le thème de « 2015 l’année du développement » le jeudi 26 novembre 2015. Il s’agissait du compte-rendu d’un jeune bénévole qui a participé à la réfection d’une école en Sierra Leone après Ebola. Le document mettait en lumière l’implication de l’Union Européenne et l’utilisation de la langue anglaise pour la communication entre les bénévoles.
La traduction a été faite en 2 heures, avec pour seule aide des dictionnaires papier. Les 5 valeureux concurrents, tous nés en 1998, sont allés au bout de la tâche et ont rendu des copies soignées, même si certains ont trouvé l’exercice ardu.
Les 5 élèves volontaires ont reçu en cadeau de la CE un t-shirt et un stylo, en remerciement de leur investissement.
Le concours tend à inciter les élèves européens à communiquer entre eux, à valoriser la traduction nécessaire au sein de notre vaste Europe.
Espérons que la traduction d’un de nos élèves sera sélectionnée. De toute façon, les participants se verront décerner un certificat en 2016.


vendredi 27 novembre 2015
par M. VERNEY

Une rencontre professionnelle enrichissante pour les élèves

JPEG - 4.3 ko Les professionnels de l’imprimerie ont rencontré des jeunes du lycée Étienne-Jules-Marey pour leur présenter ce secteur méconnu.

Le Bien Public le 27/11/2015


mercredi 25 novembre 2015
par M. VERNEY, Mme COUGARD

Une intervention bien rythmée au lycée Marey

PNG - 177 ko Le partenariat « École – Entreprise » est un élément clé de l’orientation de nos élèves. Ainsi, des actions de découverte du monde de l’entreprise sont mises en place chaque année dans les établissements scolaires du second degré, pour permettre aux élèves d’acquérir une meilleure connaissance de l’environnement économique : les secteurs professionnels, les activités liées aux métiers, les parcours de formation des dirigeants d’entreprise.

C’est grâce à l’association « 100 000 entrepreneurs » qui a pour but de mettre en relation les entreprises et les établissements scolaires, que le lycée Marey à Beaune a reçu monsieur Eric Deballon, gérant de l’entreprise AVS Réseaux, spécialisée dans la maintenance informatique, le câblage et l’assistance réseau. Il a bien voulu se rendre au lycée pour partager son expérience sur la création d’entreprise avec nos élèves de 1re Commerce et de 1re ARCU (Accueil Relation Clients et Usagers) ce mardi 17 novembre 2015. PNG - 169.8 ko

Durant ce précieux moment, monsieur Deballon a expliqué son parcours professionnel, ses motivations qui l’ont conduit à créer sa propre entreprise.

À travers son expérience, il souhaite réconcilier les jeunes avec le monde du travail en leur donnant l’envie d’entreprendre, de positiver, de les inciter à prendre des initiatives, de se surpasser tout en ayant conscience des difficultés qu’ils pourraient rencontrer et qu’ils devraient surmonter.

Sa motivation première, son désir, est de partager son expérience auprès d’un jeune public afin de leur susciter des vocations pour devenir de futurs créateurs d’entreprises.

Ouvrir l’esprit des jeunes est son maître mot. Il incite les jeunes lycéens à lire les journaux pour se tenir au courant de l’actualité économique régionale. Un moment d’enthousiasme que nos lycéens ont su apprécier. Madame

Catherine Engasser, proviseure du lycée Marey, Josette Cougard, professeur de vente ainsi que l’équipe pédagogique, remercient chaleureusement monsieur Deballon pour son intervention.

Deux témoignages
Deux élèves motivés ont été interviewé par le Bien public afin d’exposer leurs envie de créer une entreprise.

PNG - 68.3 ko Etienne Gossot, en 1re Commerce, a été particulièrement intéressé par l’intervention de monsieur Deballon car il aimerait créer sa propre entreprise « un concept de magasin de sports ». Il a déjà observé l’originalité de certains concepts d’entreprises à la foire de Dijon. Il espère continuer ses études sur un BTS et ouvrir aussitôt sa propre entreprise.
PNG - 87.4 ko Pierre Mallejac, en 1re ARCU, quant à lui, aimerait créer son propre label de musique. Etant lui même musicien, il est inspiré par ce que font les américains et les canadiens. Il a trouvé l’intervention de monsieur Deballon très pertinente.

lundi 23 novembre 2015
par M. VERNEY

Certains rêvent d’être patron

JPEG - 8.8 ko Alors que la crise économique et maintenant une nouvelle forme de guerre font rage, des lycéens restent volontaires.

Le Bien Public le 19/11/2015


mercredi 18 novembre 2015
par M. VERNEY, Mme ROBLET-RAVAUD, Mme DEVRED

Course des vins 2015

GIF - 2 Mo
Vendredi 13 novembre 2015, de 8h15 à 16h, les élèves de Seconde bac pro Commerce et ARCU du lycée Etienne Jules Marey ont participé à l’organisation de la course des jeunes au forum des sports à l’occasion de la vente des vins des hospices de Beaune.
26 d’entre eux étaient à des postes de signaleurs à différents points du parcours afin de donner la bonne direction aux jeunes coureurs, de les encourager, et afin d’assurer leur sécurité.
4 élèves étaient aux couloirs d’arrivées afin de gérer le flux et de vérifier si tous les jeunes coureurs avaient bien leur dossard.
4 autres élèves étaient à l’intérieur du forum afin d’aider à la remise des dossards des coureurs du semi-marathon du samedi 14 novembre 2015.
Enfin, 10 d’entre eux ont été volontaires pour aider à l’organisation de la course du samedi.


jeudi 12 novembre 2015
par M. VERNEY, Mme LABRUERE

Journée du jeudi 5 novembre 2015 à l’université de Bourgogne, licences d’économie et licence de gestion.

PNG - 819.7 ko
Sur invitation de M. Deler (IA-IPR de SES, Inspecteur d’Académie – Inspecteur Pédagogique Régional de Sciences Economiques et Sociales), les 42 élèves de terminales ES du lycée E. J. Marey de Beaune, accompagnés de leurs professeures, Mmes Joly et Labruère, ont pu découvrir le campus universitaire (amphithéâtres, bibliothèques…) de Dijon et les formations en économie et gestion proposées.
La matinée a été riche en découvertes. En effet, les élèves ont pu assister à 2 cours dispensés par des professeurs de l’université. Le premier, réalisé par M. Desmedt, était consacré à l’économie et plus particulièrement à la crise de la zone euro, mêlant aspects théoriques et actualités. Le second, proposé par Mme Pulh, professeure de gestion, traitait de la culture d’entreprise, alternant définitions et exemples concrets. Les élèves ont pu alors prendre la mesure de ce qu’est un cours universitaire.
Après le déjeuner, les élèves ont pu visiter la bibliothèque universitaire de sciences, les sciences économiques et la gestion partageant ce lieu avec d’autres disciplines ; l’occasion pour eux de constater la multitude d’ouvrages à disposition des étudiants ainsi que les salles de travail et espaces informatiques.
Ils ont pu ensuite localiser les différentes structures du campus : restaurants et logements universitaires, IUT …
La journée s’est ensuite terminée par une présentation détaillée des formations économiques et de gestion proposées à l’université de Bourgogne, étape essentielle pour préparer au mieux leur orientation post-bac.


lundi 9 novembre 2015
par M. VERNEY, M. TERRIEN

Journée de la qualité de l’air

GIF - 753.3 ko
Dans le cadre de la journée de la qualité de l’air, qui s’est tenue le 25 septembre 2015, la classe de 2nd F, accompagnée de Mr TERRIEN Thomas (professeur d’histoire-géographie) et de Mr ROUARD Philippe (professeur d’histoire-géographie), est allée à Dijon pour visiter les locaux d’ Atmosf’Air.
Cette association mesure la qualité de l’air en Bourgogne et sensibilise la population à la pollution de l’air.
Suite à cette visite, la classe de 2nd F a effectué un travail sur la qualité de l’air qui a donné lieu à la création d’affiches, exposées dans le hall du lycée, afin de sensibiliser l’ensemble de l’établissement à l’importance de la qualité de l’air et des bons gestes à effectuer.
Ce projet est compris dans un cadre plus large : celui d’une éco-citoyenneté lycéenne, que la classe de 2nd F porte à travers le concours VivaCité et que le lycée E. J. Marey fait vivre en tant qu’éco-lycée labellisé.


mercredi 21 octobre 2015
par M. VERNEY

Récompenses et Palmes académiques au lycée Marey

JPEG - 6.4 ko Au lycée Etienne-Jules- Marey, la soirée de vendredi a été dédiée aux récompenses des élèves méritant, mais pas seulement.

Le Bien Public le 21/10/2015


vendredi 16 octobre 2015
par M. VERNEY, Mme CUREL

Une belle leçon d’histoire et de cinéma

En mai, fais ce qu’il te plaît, un curieux titre de film qui n’a à présent plus de secrets pour trente élèves volontaires d’Histoire des Arts, de 1L et TL du lycée Marey, amateurs d’histoire et de cinéma. Invités par M. Conte, directeur du CapCinéma de Beaune, grâce à l’intermédiare de Mme Discours, ils ont pu assister à une avant-première, en présence du réalisateur, le mercredi 7 octobre en début d’après-midi.

Christian Carion, connu en particulier pour Joyeux Noël, s’est à nouveau intéressé à la guerre à travers une mémoire oubliée, ici l’exode des civils en mai 1940 suite à l’offensive allemande sur la France, ce que l’historien Jean-Pierre Azéma nomme "la grande peur". Huit millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont partis sur les routes, quelques-uns en automobile, d’autres à vélo, mais le plus souvent à pied, ou dans des remorques tirées par des chevaux, laissant derrière eux tout ce qu’ils ne pouvaient emporter. Cet événement historique, lié à la défaite de 1940 que la France a longtemps occultée, a été peu traité y compris par le cinéma, mais est entré dans la mémoire familiale, dont celle du réalisateur. L’exode est ici relaté à travers la trajectoire d’une petite communauté villagoise du Pas-de-Calais, département d’origine, cher au cinéaste. D’autres thèmes sont habilement évoqués : l’importance de l’école et de la mairie dans la France de la IIIe République, les traces encore visibles et sensibles de la Grande Guerre, la place des femmes dans la société alors qu’elles n’ont pas encore le droit de vote, la débâcle militaire, le délitement des institutions politiques et même le cinéma de propagande nazi. PNG - 147.4 ko
Les élèves ont été véritablement émus par cette oeuvre réaliste et humaniste, sans être misérabiliste ni larmoyante. Ce n’est pas un film de guerre traditionnel avec une vision manichéennee, mais c’est une aventure filmée à hauteur d’homme et s’inscrivant dans un paysage rural lumineux. En faisant le choix d’avoir de nombreux personnages principaux, cela ne donne pas une impression d’héroïsation ; hommes, femmes et enfants sont des héros ordinaires, avec leurs forces et leurs faiblesses, comme cette jeune institutrice boulversée qui oblige ses élèves à se concentrer sur la récitation d’un poême pour éviter qu’ils ne voient les conséquences mortelles d’un bombardement aérien. Le cinéaste a également eu l’intelligence de ne pas faire un film franco-français : la guerre est subie par tous, quelque soit sa nationalité, française, belge, écossaise et même allemande.

Finalement, l’exode touche tous les spectateurs car c’est un sujet universel et intemporel qui résonne de façon particulière dans le contexte actuel ; le réalisateur n’en avait pas conscience quand il a commencé à travailler sur ce projet, il y a trois ans déjà. C’est une des questions qui lui a été posée après la séance. Christian Carion proche de son public a évoqué avec passion son travail en amont, l’urgent recueil de témoignages amenés à disparaître ; ses sources d’inspiration, en particulier sa mère qui lui a raconté l’exode comme le parcours initiatique d’une jeune fille lors de ce chaud mois de mai, ce qui lui a donné l’idée du titre ou son père devenu "anglophile" après avoir compté les bombarbiers britanniques se dirigeant vers l’Allemagne, à l’aller puis au retour et disant "Ils sont morts pour nous" ; ses secrets de tournage comme cette séquence impressionnante avec des dizaines de chars, alors que l’équipe n’en disposait que de quatre ou le caméraman déguisé en figurant filmant à son insu cette chaîne humaine de 300 mètres et repérant un personnage inattendu, une oie ; le choix de ses acteurs basé sur leur talent, mais aussi son envie de passer plusieurs mois avec eux ; la petite fille blonde à la natte qui est peut-être une réincarnation inconsciente de Brigitte Fossey dans Jeux interdits ...

Une heure qui a passé trop vite et qui s’est terminée par un dernier petit cadeau, le visionnage de quelques minutes du grand Ennio Morricone au piano composant les premières notes de la musique du film.

Mais c’est certainement la première leçon de cinéma que nous a délivrée Christian Carion qu’il faut retenir : la magie du cinéma n’opère que dans les salles obscures car c’est une expérience qui se vit collectivement. Alors, allez voir des films sur grand écran et pourquoi pas En mai, fais ce qu’il te plaît qui sort le 4 novembre.


vendredi 16 octobre 2015
par M. VERNEY

Résultats CROSS district au Clos Maire

Le CROSS de district du mercredi 14/10/2015 était organisé dans l’enceinte du site professionnel du Clos Maire.
La proximité a permis à nos élèves de venir en nombre (17 au total : 11 garçons et 6 filles).
Ils obtiennent de très belles places dont deux de deuxième (GILLANT Clarisse, 2ARCOM et ROUDET Ferdinand en 1S) et une de troisième (Julie ANGINOT en TS).

PDF - 69.8 ko
Cadettes
PDF - 83.5 ko
Cadet
PDF - 50.6 ko
Juniors filles
PDF - 56.4 ko
Juniors
PDF - 33.5 ko
Palmarès

jeudi 15 octobre 2015
par M. VERNEY, Mme DESSERT

Le train du climat

PNG - 606.4 ko
À l’aube de la Cop 21 qui aura lieu à Paris, fin novembre début décembre, les élèves de TS3 eu le privilège de visiter le train du climat qui était vendredi 9 octobre à quai en gare de Dijon et assister à des conférences.
Les élèves ont pu dialoguer avec des chercheurs sur la problématique du climat qui est un thème de leur spécialité SVT et ainsi mieux comprendre les enjeux de cette Cop 21 pour notre futur.


jeudi 15 octobre 2015
par M. VERNEY, Mme DESSERT

Opération nettoyons la nature

GIF - 711.8 ko
Le 27 septembre dernier, les 34 élèves de la seconde E qui est une classe à projet "développement durable" ont participé à l’opération "nettoyons la nature" organisée par Leclerc, autour du lycée et en ville,notamment au Square des Lions, au Jardin Anglais ,autour des remparts.
Ils ont récolté, dans la bonne humeur, en un peu plus d’ une heure :

  • 1,3 kg de papiers et cartons ;
  • 800 g de verre ;
  • 1,2 kilos de plastiques ;
  • 1,3 kg d’autres emballages recyclables ;
  • 3,5 kg de débris divers
  • et surtout 2 kg de mégots !

Ils ont été surpris des quantités récoltées et prêt à sensibiliser leurs camarades pour qu’ils respectent mieux leur environnement. Une opération qu’il faudra renouveler et étendre l’an prochain.


mercredi 14 octobre 2015
par M. VERNEY, Mme CUREL

Une journée royale au cœur du Jura

GIF - 907.2 ko
Accueillis par le brouillard franc-comtois, nous avons découvert une merveilleuse petite ville de la vallée de la Loue, Ornans qui accueille un beau musée consacré à l’enfant du pays, l’artiste peintre, Gustave Courbet. En cette matinée du vendredi 9 octobre 2015, nous, terminales Histoire des Arts, accompagnés des secondes ainsi que des élèves de 2A Littérature et Société, avons eu la chance de visiter les deux parties du musée : la magnifique exposition temporaire « Sensations de nature », revenant sur différents courants picturaux depuis le milieu du XIXe siècle, de la figuration à l’abstraction, puis l’exposition permanente présentant les oeuvres de Courbet dans un parcours chronologique et biographique. Le visiteur plonge dans l’atmosphère d’une maison du XVIIIe où le peintre vécu durant son enfance, mais traverse également des espaces contemporains ouverts sur l’environnement qui a inspiré Courbet. Pour terminer cette balade artistique qui nous a permis d’aborder concrètement nos deux thèmes au programme en terminale, le paysage et la muséographie, nous avons rencontré, une attachée à la conservation du patrimoine qui nous a parlé de la restauration du musée réouvert en 2011 et qui s’inscrit plus globalement dans l’original projet mené par le département du Doubs "Pays de Courbet, pays d’artiste". PNG - 613.4 ko
Après un pique-nique bienvenu sous un soleil étincelant, la journée s’est poursuivie avec la découverte de la Saline royale d’Arc-et-Senans. Arrivés dans ce lieu d’exception, nous avons pu admirer la majestueuse architecture de Claude-Nicolas Ledoux. Premier site industriel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ancienne usine produisant du sel jusqu’à la fin du XIXe fut pensée par l’un des plus célèbres architectes de son temps et conçue comme un palais, avec ses colonnes, mais avec une organisation fonctionnelle et symbolique des bâtiments. L’endroit abrite deux musées, un consacré au sel et à son exploitation et un second présentant les nombreux projets utopiques de Ledoux sous forme de maquettes, mais aussi des expositions temporaires, actuellement "Mines de sel" et "Architecture de papier". Amateurs de culture et de nature, nous avons terminé l’après-midi dans les dépaysants jardins de la saline. Plaisir des sens, plaisirs des yeux, cette journée nous a ravis.

Les Terminales Histoire des Arts et Mme Curel


mercredi 14 octobre 2015
par M. VERNEY, M. VIROT

Raconte-moi une entreprise et ses métiers

GIF - 1.1 Mo
Ce lundi 05 octobre 2015, les élèves de la classe de 1re Bac Pro Gestion-Administration, accompagnés de leurs professeurs Mme GIRARDOT, Mme THEVENOT et M. VIROT, se sont rendus à l’entreprise Gilles BLOIS à Beaune.

Dans le cadre du concours "Raconte-moi une entreprise et ses métiers" organisé par la fondation Varenne en partenariat avec l’académie de Dijon et le MEDEF Bourgogne, les élèves avaient pour objectif de découvrir une entreprise locale afin de rédiger ensuite un article de presse valorisant l’entreprise, ses métiers, ses services et ses points forts.

Pour le bon déroulement de la visite, les élèves ont été répartis en deux groupes.

Pour le premier groupe, M. LARCHER Serge, responsable de la filiale BLOIS Energie Renouvelable, a présenté l’ensemble des énergies nouvelles commercialisées par l’entreprise telles que la géothermie, l’aérothermie, les capteurs solaires thermiques, les panneaux photovoltaïques, les conduits de lumière et les chaudières à biomasse.

Le second groupe accompagné de M. BLOIS Gilles, gérant du groupe BLOIS, a tout d’abord effectué une visite guidée du show-room de la filiale BATH21 avant de découvrir toutes les innovations techniques utilisées pour construire le bâtiment à ossature bois :

  • la récupération des eaux de pluie pour les toilettes
  • des puits de lumière intégrés à la toiture
  • une VMC double-flux et des murs étanches à l’air
  • des panneaux photovoltaïques pour la production de l’électricité
  • des planchers et des plafonds chauffants ainsi que rafraîchissants
  • une pompe à chaleur par géothermie à capteurs verticaux

A la fin de la visite, chaque élève s’est vu offrir une lampe solaire afin d’être sensibilisé un peu plus aux économies d’énergie.


lundi 5 octobre 2015
par M. VERNEY, Mme MARCOTTO

Livres en vignes , Clos Vougeot septembre 2015

GIF - 2.8 Mo

Le samedi 26 septembre et le dimanche 27 septembre 2015, dans le cadre de leurs activités professionnelles, 6 élèves de Terminale baccalauréat ARCU et 4 élèves de Terminale baccalauréat commerce, ont participé à l’accueil des auteurs et des visiteurs lors du salon lïttéraire « livres en vignes » se déroulant dans le cadre prestigieux du clos Vougeot.

Sous la houlette, de Mme Philippe, organisatrice de « Livres en Vignes », elles ont appris à :

  • Accueillir, orienter et renseigner les auteurs et les visiteurs
  • Gérer le flux des véhicules
  • Assurer la commercialisation de produits locaux et produits dérivés

La semaine précédente, la classe a mis en place au lycée dans le magasin pédagogique une vitrine sur le thème "Livres en Vignes", sous le contrôle de leur professeur de vente, Mme Marcotto.


dimanche 27 septembre 2015
par M. VERNEY

Dans la classe du futur

JPEG - 13.9 ko Depuis le 1er septembre, ­onze élèves du lycée Marey suivent des cours de ­chinois en visioconférence, en partenariat avec le lycée Le Castel à Dijon.

Le Bien Public le 27/09/2015


samedi 5 septembre 2015
par M. VERNEY

Des cours dans l’air du temps à Beaune

JPEG - 13.7 ko Les lycées Clos-Maire, La Viti, Saint-Cœur, Javouhey et Marey ont fait une bonne rentrée, avec des effectifs en augmentation et des ­enseignements nouveaux.

Le Bien Public le 05/09/2015


Lycée E.J. MAREY
5 rue du 16ème chasseurs
21200 BEAUNE
Tél: 03 80 24 83 00
Fax: 03 80 24 83 01
E-mail:
0212045J@ac-dijon.fr


Academie de DIJON
Conseil Regional de Bourgogogne